Ju-jitsu

Historiquement, le ju-jitsu (de son ancien nom jujûtsu) était l’art martial développé par les samouraïs pour le combat à mains nues. Il regroupait des techniques de frappe (proches de celles du karaté-do), de projection et de contrôle. Il y avait autant de styles que d’écoles (et elles étaient nombreuses…). Au début du 20ème siècle, le ju-jitsu a commencé à se standardiser tout en donnant naissance à de nouveaux arts martiaux (judo, aïkido et ju-jitsu brésilien).

Aujourd’hui, le ju-jitsu existe sous 2 grands courants : le ju-jitsu moderne rattaché à la fédération de judo et le taïjitsu regroupant diverses écoles à l’enseignement libre.

Techniquement, cet art martial regroupe donc l’atemi waza (techniques de frappe pieds-poings), le  nage waza (techniques de projection) et le kateme waza (techniques de contrôle), ce qui en fait un art martial très polyvalent. De plus, il comporte plusieurs pratiques variées : le self-défense (approche pratique des techniques), les katas (approche traditionnelle) et les compétitions (approche sportive). Par contre, de part la dangerosité de certaines techniques, il n’est ouvert aux enfants qu’à partir de l’âge de 14 ans.

Pour en savoir plus grâce à Wikipedia.